Le manifeste

La loi d’abolition de la prostitution a été votée

La loi contre le système prostitutionnel a été définitivement votée le 6 avril 2016 par l’Assemblée nationale française. Voir texte http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0716.asp

Zéromacho, qui la demandait depuis sa fondation en 2011, s’en félicite.

Pendant la longue période du débat public — le premier vote à l’Assemblée a eu lieu le 4 décembre 2013 —, les médias ont surtout mis l’accent sur l’article pénalisant les clients-prostitueurs : en effet, tout achat d’un acte sexuel est désormais passible d’une amende de 1 500 €. Les autres dispositions sont tout aussi importantes : le délit de racolage est abrogé, les mesures de protection et d’accompagnement social des personnes en situation de prostitution sont renforcées, et un fonds de soutien est créé, doté de 20 millions d’euros par an.

En France, voilà ce qui reste à faire, dans deux domaines :

· Continuer le travail de pédagogie, car la population est loin d’être acquise à l’esprit de la loi, qui analyse la prostitution comme un système de violences dont les auteurs sont les proxénètes et les prostitueurs. Zéromacho s’y emploie depuis longtemps, notamment avec sa brochure de réponses aux objections les plus courantes, voir https://zeromacho.wordpress.com/textes/

· Veiller à l’application de la loi, à la publication du décret d’application et au vote de la ligne budgétaire sur le fonds. Zéromacho restera vigilant, aux côtés des 59 autres associations qui constituent le collectif Abolition 2012 et mènent des actions de lobbying et d’interpellation des pouvoirs publics.

Une réflexion sur “La loi d’abolition de la prostitution a été votée

  1. Bonjour, permettez moi de vous citer : « Veiller à l’application de la loi, à la publication du décret d’application et au vote de la ligne budgétaire sur le fonds. Zéromacho restera vigilant, aux côtés des 59 autres associations qui constituent le collectif Abolition 2012 et mènent des actions de lobbying et d’interpellation des pouvoirs publics. »

    Et vous avez 100 fois raison, car sans le décret d’application et sans la ligne budgétaire, il restera quoi ?
    Une situation catastrophique pour les victimes, car d’ores et déjà à cause de l’effet d’annonce elles ont perdu une grande partie de leurs clients (notamment ceux en qui elles avaient confiance) et donc de leurs revenus, et ne reçoivent aucune aide ni compensation !

    Avec l’intention de les libérer, on est entrain au mieux de les clochardiser et de les livrer à une clientèle dangereuse, au pire des les rendre asservissables au bénéfice de réseaux clandestins ou étrangers.

    Merci pour elles de votre diligence à alerter les pouvoirs publics sur l’urgence de cette situation, chaque jour perdu est absolument crucial !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s