contact

Contact presse/ press contact:

info.zeromacho[at]gmail.com

12 réflexions sur “contact

  1. J’ai entendu votre représentant à France Inter hier matin et je suis sidéré de tant de naïveté et d’incompétence.
    Quand on parle d’un sujet comme la prostitution, comme de tout autre sujet, il faut être complet, exhaustif, ou se taire.
    Vous vous mobilisez contre la prostitution. Mais QUELLE prostitution ? Parler de LA prostitution ne veut rien dire : il y a 2 formes de prostitution, la prostitution subie, imposée, qu’il faut combattre et je suis d’accord avec vous sur ce plan. Mais il y a aussi la prostitution voulue, assumée, pratiquée par des femmes et des hommes qui ont font leur profession.
    J’ai dirigé une agence bancaire pendant des années et, parmi mes clientes, il y en avait qui ne se cachaient pas et qui, dans les formulaires divers qu’elles avaient à remplir pour ouvrir tel ou tel compte, écrivaient « prostituée » à la rubrique Profession. Et vous voudriez donc interdire à ces femmes de pratiquer le métier qu’elles ont CHOISI, vous voudriez pénaliser ces méchants mâles, alors qu’ils ne sont que clients et que les femmes qui leur offrent cette prestation de service le font en toute indépendance et en toute liberté. C’EST RIDICULE !
    La prostitution a toujours existé et existera toujours. Qu’il faille lutter contre les réseaux mafieux qui exploitent des femmes miséreuses ou des enfants, d’accord mais vous n’empêcherez jamais une femme ou un homme de « louer son orifice » comme vous dites, si il ou elle le fait de plein gré.
    Vous vous associez en plus à des groupuscules féministes et revanchards qui n’ont qu’une seule idée en tête : casser et humilier les hommes. Vous êtes pitoyables !

      • Il n’y a ni masculinistes ni féministes, il y a la vraie vie, celle que vous ne voyez pas, réfugiés dans vos tranchées d’idéologues postsoixantehuitards attardés. Faites donc une réponse sur le fond au lieu de vous cantonner à traiter les gens de machos ou de masculinistes !

      • Les agressions sexuelles collectives subies par 600 femmes à Cologne le jour de l’an dernier serait-il le résultat de la légalisation de la prostitution ?

        Attentat de Charlie Hebdo : 12 victimes. Tout le monde dans la rue et logos de partout dans le monde.
        Agressions sexuelles collectives subies entre autres par 600 femmes à Cologne, rien. Personne ne bouge.

        Les femmes sont-elles des êtres humains ?

        Puisque les médias français ne s’indignent pas de ces agressions, Zéro macho aidés par des groupes féministes pourraient-il faire un logo sur le modèle de « Je suis Charlie » et organiser une grande marche en signe de respect pour ces femmes qui ont certainement besoin d’une repentance collective pour ces barbaries collectives ?

    • Aie! nous voilà en pleine déconfiture! mentale s’entend mais sociale et citoyenne aussi! Pitoyable ou rassurant suivant dans quelle partie on se situe, que quelques uns ne supporte plus la simple idée que la moitié de la population mondiale opprime l’autre moitié: les femmes!
      que ceux-ci, les hommes…en fait quelques uns, aient mis 2 millions d’années au moins pour en prendre conscience ne fait pas d’eux des intellectuels, ce qui n’est pas glorieux c’est sûr, et je comprends bien la culpabilité qu’ils en tirent.
      le besoin d’aide est pour eux aussi!
      Les féministes ne sont pas des revanchardes – g vécu Evry 2012, j’en suis certain maintenant- mais des citoyens -puisque le titre de citoyennes reste à conquérir pour elles- réfléchies, posées qui ne cherchent pas à se transformer en de légendaires amazone – objet de fantasmes masculins d’ailleurs- , ne prône pas la suprématie féminine comme vous le faites pour la suprématie masculine mais simplement , humblement la place qui leur est due dans une démocratie faites par les hommes pour les hommes. La possibilité de vivre son destin avec ses choix….
      Même un homme, qui se dit démocrate, ne peux concevoir une démocratie basée sur la discrimination, le rejet, l’appel à la ségrégation des 3 milliards et demi de femmes?
      Que le machisme sévisse aussi dans la banque cela ne fait aucun doute mais les pulsions humanistes peuvent compenser…certes les baisse de chiffre en vu si on perd les clientes prostituées…( peut-être que ça peut servir en plus d’en avoir sous la main?) sont un vrai problème existentiel?
      Je propose que la psychanalyse soit gratuite pour nous les hommes!
      On a de sacré compte à régler avec Maman?

  2. Vous ne répondez pas…..Niez vous qu’il existe une prostitution assumée, libre et consentie ?
    Voulez-vous que je vous en donne des preuves avec des adresses de personnes concernées ? Et vous iriez leur prêcher la bonne parole en faisant croire qu’on vit dans un monde de bisounours ?

    • Pas la peine… Vous semblez bien partie pour prouver que vous ignorez tout de la société dans laquelle vous vivez… La prostitution n’existerait pas sans la domination masculine… Qu’elle soit outrancière, machiste ou discrètement institutionnelle et sournoise comme celle de notre prétendue société évolué, Française, Européenne ou occidentale… Il y a ascendant depuis la culture, l’école, la famille… et ce n’est pas les quelques exemples de femme prétendument libre qui sont en général montré comme des exemples de réussites qui vont nous prouver le contraire… Sortez du premier degré et vous réviserez assez rapidement votre point de vue… Amicalement

    • Lopez : si c’est ce que vous préférez croire…

      Souvenons-nous d’Ulla, à la tête du mouvement des prostituées, qui se revendiquait libre, avant de dire quelques années plus tard : « comment avez-vous pu me croire ? »
      Lire : http://8mars.info/ulla

  3. hello bonjour,

    Je ne peux nier que tout existe et que dans les productions humaines il peut y avoir celle-là!
    En fait je remonterais d’un cran pour appréhender cette position, de volontariat apparent. La nymphomanie mise à part puisque symptôme d’une vrai maladie…
    La Boétie a fort bien parlé de la soumission volontaire. Retravaillé par Anna Arendth.
    Je me suis toujours demandé ce qu’il avait pu se passer dans la tête de ces millions de gens qui parqués sur un quai de gare, un ghetto, n’avaient pas eu de pulsions de révolte histoire de mourir digne en combattant comme dirait un kamikaze japonais lui même soumis….Et pourtant la révolte ça marche?….
    La liste est longue des soumissions volontaires au sens ou la situation, le comportement s’est enfoui au plus profond de l’inconscient.
    Il nous est tous arrivées de rencontrer des femmes bien un peu « négligées » qui servent
    -stricto-sensus-leur mari avec une grande joie affichée. Puis à la suite d’un divorce de les trouver transformées….Que nous disaient-elles mariées? qu’elles avaient un mari
    sympa, autoritaire peut-être, mais c’était comme ça …..! Contentes de leur sort bien évalué à la baisse aprés que ledit mariage ait éclaté…..

    Comment donc être absolument certain que des prostituées soient absolument volontaires?
    Comment avoir la preuve absolue , irréfutable qu’un système de coercition n’existe pas?
    Par quel intérêt personnel on va croire l’affirmation de ladite prostituée? elle affirme être libre indépendante? on peut dire ce qu’on veut tous…
    La difficulté est là : croire l’autre parce qu’on se persuade qu’elle dit la vérité d’une part mais elle en est persuadée elle-même parce qu’elle s’auto-convainc depuis tellement longtemps que le moindre doute énoncé serait une catastrophe à son sens.

    Je fréquente des usines de métalleries, chaudronnerie,messageries où de l’extérieur les conditions de travail ne sont pas celles confortables que nous connaissons…
    La poussière, le bruit, le froid glacial, les courants d’air , la chaleur étouffante l’été, les heures sup obligatoires et pas payées par une hiérarchie méprisante: Sisi il faut finir! si vous traînait la journée…. ne suffisent pas quand je demande aux travailleurs si , en faisant VAE, DIF…quelque chose pour sortir de ces conditions qui font que leur retraite sera bien courte s’ils ne meurent pas avant…
    « pourquoi faire? je suis bien là! J’ai plus que 10 ans ….etc »
    On a l’habitude…, c’est un métier d’homme….
    Les explications alibis fusent ! Et tout ça avec 20 € au-dessus du smic souvent!
    Excuses de ce détour. mais il ne s’agit dans cet exemple que de chose banale: un travail dans de mauvaise condition!

    Pour qu’elles raisons n’aurions-nous pas le même comportement chez des prostituées?
    Pour qu’elles raisons elles ne seraient pas capables elles-aussi de se construire un système de défense à l’épreuve de tout doute quant à leur condition?
    Comment ne pas prendre en compte la possibilité que l’humain possède naturellement, la capacité à produire et à utiliser de l’aliénation ? De s’aliéner lui-même a quelque chose, quelqu’un qui lui fait du mal. De devenir incapable de briser les chaînes qu’il a lui même attachée à sa vie.

    Voilà ce qui me fait dire que leurs paroles dites ne me satisfont pas! Je garde au moins un doute raisonnable, même si je reste impuissant devant la situation…

    en fait il y aurait le clan des puissants qui acceptent et consommes et celui des impuissants qui rejettent que ce soit possible et qui refusent d’entretenir -sans mauvais jeux de mots- la situation.

    Ce n’est que le deuxième plus vieux métier du monde! le premier sera l’homme qui a accepté de payer pour ça, d’être le premier client….

    Cordialement; alain

  4. Bonjour zéromachistes. Avez-vous entendu parler du mouvement FEMEN qui est né en Ukraine. Un mouvement féminin réservé aux femmes, comme Zéromacho est réservé aux hommes (ce que personnellement je regrette). FEMEN accepte la présence des hommes dans son action mais discrètement. C’est avant tout un mouvement de, par et pour les femmes. Le but de Femen est de lutter contre l’exploitation de la femme sous toutes ses formes,dont sont surtout responsables les trois « grandes religions » : Judaïsme, Islam et Catholicisme. Et autre combat bien entendu : la prostitution. Alors je crois que sur le site de Z.M. Les actions de Femen devraient être relayées.
    Pour en savoir plus sur FEMEN, RDV sur vos sites d’informations préférés, un film est à voir également en redif sur France 2 replay.

  5. Mal de fréquenter les victimes de réseaux maffieux et autres proxénètes, ça c’est sûr ! Dans le cas de personnes libres et indépendantes, ça se discute. Évidemment, toute indépendance est relative, si une Femme est libre mais se sent contrainte par une nécessité économique, ça revient un peu au même. En théorie, le sexe ne devrait avoir lieu qu’en cas de désir mutuel et sans aucune contrainte. Même dans un cas idéal, Dame libre et disposant d’un travail valorisant et de revenus convenables, pratiquant épisodiquement cette activité, avec des soupirants triés sur le volet et dans le but de s’offrir une vie un peu plus luxueuse, reste le problème du tabou de la société, qui voit d’un mauvais œil ce genre d’activité. L’ultime argument des abolitionnistes restant : « accepteriez-vous qu’une proche fasse de même ? », on peut leur répondre en voyant cette situation sous un autre angle : Si une Dame très proche a un peu plus d’amants que la moyenne des Femmes du pays, peut-être est-elle une libertine ? (et encore, pour le savoir, faut-il se comporter comme un inquisiteur et se mêler de sa vie privée, en la pistant comme un détective). Je ne vois pas comment je pourrais savoir si, au cœur de son intimité, elle échange ou pas quelques liasses de gros billets avec certains de ses amants. En définitive, si on n’a que ça pour avoir le bonheur de toucher très épisodiquement une Dame, plutôt que de devenir fou à force de dizaines d’années de frustrations, pourquoi pas ? Certains disent que l’on a qu’à draguer les femmes gratuites. Cela me fait penser à cette méchante plaisanterie, parabole destinée à faire comprendre l’état d’esprit de la noblesse, totalement déconnectée des réalités : répondant à la Reine Marie-Antoinette, qui lui avait demandé d’où venait ce bruit de manifestation, un conseiller lui répondit « C’est le peuple, Madame. Il a faim, il n’a plus de pain ». Et elle de répondre : « ils n’ont qu’à manger des brioches ! ». Comment voulez-vous que de pauvres hères puissent accéder à un tel luxe, n’ayant déjà pas le minimum ? Remarquez, on aurait pu lui faire répondre cyniquement « et bien qu’ils crèvent ! », cela aurait été plus en rapport avec le discours de certaines et certains « bien pensants », qui prétendent que nous n’avons qu’à nous masturber tout seul dans notre coin, nous condamnant ainsi à une désespérante solitude ainsi qu’une effroyable et définitive misère sexuelle. Quand je m’adresse à une Courtisane libre, c’est bien forcé par mon état de moche, timide, minable et totalement incompétent en drague, malgré des années d’efforts et des milliers de râteaux aussi désespérants les uns que les autres, après avoir économisé sou par sou, alors que comme tout le monde, je préfèrerais que ce soit gratuit. Un précédent contributeur, Monsieur Alain Massias, parlait du réflexe de s’auto-aliéner dans une situation désastreuse. C’est bien ce que vous proposez aux hommes dans mon cas,devenir de bons toutous bien obéissants, éternellement condamnés à ne jamais toucher aux plaisirs de l’amour, et de s’en contenter.

  6. Bonjour,

    Y a-t-il un mouvement comparable au votre en Belgique? Et si oui, pourriez-vous m’indiquer les coordonnées ou le site web?
    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s