Action n°13

retour / back
communiqué de presse — 18 février 2013

Des hommes sur des grues : et alors ?

Une cause est-elle juste parce que ses partisans font de l’escalade ?
Des hommes se retranchent en haut de grues pour mieux réclamer un droit sur leurs enfants. Des hommes qui les soutiennent prônent la garde alternée obligatoire, même en cas de désaccord entre les parents, et ont obtenu récemment le dépôt de cinq propositions de loi.

Nous, responsables du réseau international d’hommes Zéromacho, dénions aux masculinistes qui se cachent derrière une prétendue « défense des pères » toute légitimité pour s’exprimer au nom des hommes.
Nous attirons l’attention sur le danger de groupuscules masculins refusant avec virulence l’égalité femme-homme. Pour tenter de manipuler l’opinion, ils utilisent abusivement des situations conflictuelles et des désarrois individuels.

Au cours de son enquête au Québec pour son film documentaire La Domination masculine, Patric Jean a réussi à infiltrer des masculinistes. Les mouvements analogues en France utilisent la même stratégie pour préserver le pouvoir des hommes contre toute avancée des femmes : en utilisant le douteux « syndrome d’aliénation parentale », fabriqué de toutes pièces par un masculiniste défenseur de la « pédophilie », ils mènent un prétendu « combat pour les pères ».

Dire qu’en France les pères sont discriminés systématiquement lors d’un divorce est faux puisque la grande majorité d’entre eux ne demandent pas la garde alternée. Ce sont plutôt les femmes et les enfants que l’État devrait défendre puisque 40 % des pères divorcés ne paient pas les pensions alimentaires pour l’entretien des enfants.

La plupart des manifestants d’aujourd’hui ont été condamnés par la justice pour violence conjugale, enlèvement d’enfants ou agressions sexuelles sur leurs enfants. Si l’autorité parentale leur a été enlevée, c’est à cause de leurs propres violences.
Il serait dommage que des actions spectaculaires empêchent le grand public de savoir que ces hommes, arc-boutés sur un modèle archaïque de domination masculine, mènent un combat contre des femmes.

Nous, hommes Zéromachos, sommes pour le partage des tâches ménagères et la co-responsabilité de l’éducation des enfants. Notre devise est égalité, liberté et donc fraternité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s